24H du Mans 2010

 

 

 

 

 

 

LA PRÉSENTATION DES LM P1...

 

LA PRÉSENTATION DES LM P2...

 

LA PRÉSENTATION DES GT1...

 

LA PRÉSENTATION DES GT2...

 

 

 

 

 

------------------------------------------------------

 

Qualification 1

 

 

 

 

La Peugeot #4 complète le succès de Peugeot mercredi soir. Même si la voiture d'Oreca est restée bloquée sur le circuit en proie à des soucis d'alimentation en carburant après avoir réalisé le meilleur temps provisoire à 23h15.
Au terme des 2 heures de qualification, Sébastien Bourdais a été le plus rapide en 3'19.711, soit près de 245,68 km de moyenne au tour sur la Peugeot Hdi FAP #3 qu'il partage avec Simon Pagenaud et Pedro Lamy. Chez Audi , le rythme affiché par les R15 Plus malgré un progrès de 70 millièmes par rapport à 2009 n'a pas permis aux pilotes Audi Sport de se mêler à la bagarre avec Peugeot pour le gain de la pole position.

 

Dans les trois autres catégories, Johnny Kane a placé la HPD du Strakka Racing #42 devant les champions ALMS sortant du Highcroft Racing #26 en catégorie LM P2. Tomas Enge n'a pas laissé passé l'occasion de s'illustrer une nouvelle fois au volant de son Aston Martin DBR9 dans la catégorie LM GT1 pour le compte de Young Driver Aston Martin, il devance une Ford GT et une Corvette. Et en LM GT2, c'est la Ferrari F430 des favoris et tenants du titre, emmenée par Gian Maria Bruni qui, après avoir rencontré des soucis techniques, a devancé les deux Corvette C6 ZR1 du Corvette Racing.

 

Une séance qualificative hachée par deux interruptions consécutives à deux sorties de piste affectant la Porsche #88 Felbermayer entre Mulsanne et Arnage et la Ferrari #96 AF Corse dans les virages Porsche. Horst Felbermayer(#88) est indemne et Matias Russo(#96) est très légèrement blessé. La pluie annoncée n'est pas venue perturber la journée. Rendez vous dès 17h30 pour les premières animations et la suite de ces qualifications qui promettent encore un spectacle exceptionnel.


Sébastien Bourdais (Poleman provisoire) :
"Vu les conditions météorologiques incertaines que l'on nous promet pour demain c'était très important de faire un bon temps aujourd'hui. Après le deuxième drapeau rouge, une belle opportunité s'est présentée et je l'ai saisie. Au niveau chrono, on a bien vu que ça allait très vite. A ce stade, juger d'une possible amélioration entre 3'19 et 3'18, de nuit, c'est difficile. On prend toujours plus de risques de nuit. Je suis heureux pour Peugeot et mes équipiers, si c'est la pole position c'est bon de réaliser cette performance à domicile... "

Le Dr Wolfgang Ullrich (Directeur d'Audi Sport) s'est prêté au jeu de l'interview à l'issue de la première partie des qualifications à 0h15 jeudi 10 juin :
"Bravo à Peugeot pour avoir fait le meilleur temps. Nous nous sommes concentrés sur le travail pour la course, à la fin de la séance de la qualification, nous avons essayé de faire un temps mais les voitures n'ont pas pu bénéficier d'un tour clair. Nos prévisions pour demain annoncent de la pluie, mais c'était aussi ce qui était prévu aujourd'hui donc nous verrons bien demain. Sincèrement pour le moment nous ne sommes pas en mesure de battre le temps établi par Peugeot."

Emmanuel Collard (Pilote officiel Corvette Racing, Corvette #64) :
"D'entrée la voiture était bien. Oliver Gavin pouvait aller plus vite mais on s'est aussi concentré sur la préparation de la piste. Demain, si les conditions le permettent nous tenteront d'améliorer, nous en avons la capacité."

Source: www.lemans.org

-----------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

La pluie attendue est bien là !
AUTEUR : PIERRE-YVES LE 10 JUIN 2010
Tags: 24 Heures du Mans 2010, Highcroft Racing

Des trombes de pluie s'abattent actuellement sur le circuit des 24 Heures. Verra-t-on beaucoup de voitures en piste pour cette seconde séance d'essais qualificatifs ? Le paddock est partagé. Certaines équipes ne prendront ainsi aucun risque et ne prépareront qu'un ultime rodage des pièces de course. Néanmoins, si la météo se dégrade ce week-end, les pilotes devront trouver ce soir un setup adapté à une piste mouillée.

Nous constatons que depuis deux jours, ce n'est pas l'affluence sur le circuit. Assurément la faute à une météo très incertaine. Ainsi, il fallait se rendre du coté du concert des BB Brunes pour y trouvé des spectateurs venus nombreux.

Cet après-midi, la pitlane était ouverte au public. Les fans venus déambuler devant les box ont ainsi pu observer les mécaniciens en plein travail de préparation. Une initiative à saluer, l'équipe Highcroft Racing a présenté aux spectateurs un exemplaire de leur bloc v8 3,4L. Les Américains n'ont rien à cacher !

Au moment même où nous rédigeons ces quelques lignes, les concurrents du GrC Racing sont en piste. Nous pouvons observer les Porsche 962C, Nissan RC90, Sauber Mercedes C11 et autres Spice SE88C sur une piste détrempée. Le meilleur tour est actuellement en 4.57.879...

 

Source: www.endurance-series.com


-------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

Résultats des Qualifications 

 

 

Quelques photos des Qualifications

 

 

Cliquez-moi

 

                                                    

source :www.endurance-info.com/

 

LES PEUGEOT 908 TRUSTENT LES DEUX PREMIÈRES LIGNES!
2010-06-11 00:57:00
by LM

 

 


Pas grand chose à se mettre sous la dent dans la dernière séance d'essais qualificatifs où les positions n'ont pas évolué avec l'arrivée de quelques gouttes de pluie peu avant le cap des 23 heures. Dès le début de séance, le Dr Ullrich prévenait : « Je ne pense pas que le temps de la pole fait hier soir puisse être battu ». Pourtant, Allan McNish a amélioré à deux reprises le meilleur chrono de l'Audi R15 TDI n°7, avec un 3.22.814 mn, puis un 22.176 mn dans le tour suivant. L'Ecossais aura toutefois la satisfaction d'avoir lui aussi battu le temps de la pole 2009. C'est donc les chronos d'hier soir qui ont été servis de référence. Les quatre Peugeot 908 HDi FAP partiront donc des deux premières lignes samedi à 15 heures avec dans l'ordre la n°3 de Pagenaud/Bourdais/Lamy devant la n°1 de Wurz/Gené/Davidson et la n°2 de Montagny/Sarrazin/Minassian. Le 3.19.711 mn réalisé hier soir par Sébastien Bourdais n'aura donc pas été battu puisque la « 2 » a échoué à seulement 606 millièmes. Pourtant, le Manceau a tenté un dernier baroud d'honneur à dix minutes du terme avec un 3.20.212 mn. Notons que les trois 908 HDi FAP officielles sont dans la même seconde avec celle du Team ORECA-Matmut qui complète la seconde ligne. Quatrième pole consécutive pour Peugeot !

 

 


Allan McNish n'aura pas été le seul des hommes de tête à avoir améliorer lors de cette dernière séance puisque dans les vingt dernières minutes, Mike Rockenfeller a fait mieux que l'Ecossais, le pilote de la n°9 bouclant son tour le plus rapide en 3.21.981 mn, à tout de même 2.270 s de la pole. La n°7 est donc reléguée au 6ème rang, devant la n°8. On retrouve ensuite quatre « essence » avec dans l'ordre la Lola Aston Martin n°007, la n°009 et l'ORECA 01 qui complète le top ten. La Lola/AMR n°008 du Signature Plus est repoussée en 11ème place . Précisons que Stefan Mücke a vu son meilleur temps sept secondes en deçà la meilleure des diesels. Il faut descendre aux 12ème et 13ème place pour trouver les deux Audi R10 TDI Team Kolles, Christophe Bouchut étant le plus alerte des six pilotes du team allemand. Malgré plusieurs améliorations, la Lola-Judd Drayson pointe son museau en 14ème position, devant la meilleure LMP2. Pas de chance chez Rebellion Racing qui place ses deux Lola/Rebellion loin derrière les « essence » de tête. Suite à la sortie de Jean-Christophe Boullion dans la première demi-séance, la n°13 n'a pas repris la piste alors que Marco Andretti a tout de même amélioré le meilleur chrono de la « 12 », mais l'Américain est resté bloqué en 16ème position.

 

 


Si Highcroft Racing avait les commandes du LMP2 avant la pause, Strakka Racing a rétabli la situation en début de session 2 avec un Danny Watts très en verve dans le baquet de la HPD ARX-01c, qui fait 0.6s de mieux que son temps de la veille. David Brabham aura eu beau aligner les tours rapides, le vainqueur en titre n'aura pu détrôner le Britannique. C'est d'ailleurs un triplé pour les moteurs HPD avec la Lola RML, troisième, mais à cinq secondes du Highcroft Racing. Quifel ASM Team place sa Ginetta-Zytek en 4ème position avec Olivier Pla qui a amélioré, mais sans gagner de rang. La Pescarolo-Judd OAK Racing n°35 de Moreau/Lahaye/Charouz est en embuscade sur la troisième ligne avec une meute de LMP2 à ses trousses. Belle performance de la Norma-Judd Pegasus Racing qui pour son baptême du feu laisse deux P2 derrière elle.

 

 


Rien de nouveau en GT1 avec le leadership confirmé de l'Aston Martin DBR9 Young Driver AMR de Enge/Kox/Nygaard en 3.55.025 mn, devant la Ford GT Marc VDS Racing Team pilotée entre autres par Bas Leinders à moins de 400 millièmes. Malchanceux hier, Matech Competition prouve qu'il faudra compter avec lui, la Ford GT n°60 étant dans la même seconde que les deux GT1 de tête. Suivent ensuite les deux Corvette C6.R Luc Alphand Aventures qui n'ont pu améliorer les temps de la veille. La seconde Ford GT suisse, celle des « girls », a fait une belle percée dans le classement avec Natacha Gachnang qui a grimpé de dix places d'un coup, pour finalement échouer au milieu des GT2 de tête. Il faut aller jusqu'à la 47ème place pour trouver la Saleen Larbre Compétition, à près de dix secondes de la DBR9 de tête. Quant à la Lamborghini Murcielago JLOC, elle est encore plus loin, au 52ème rang.

 


On pensait que la bagarre reprendrait en GT2 mais la Ferrari F430 Risi Competizione de Bruni/Melo/Kaffer a gardé les commandes. Très rapide peu avant la pause de 21 heures, Toni Vilander a perdu deux places dans les deux dernières heures, passés par les deux Corvette n°64 et n°63, soit l'ordre inverse des positions de la veille pour les GT américaines. Les Porsche de pointe sont reléguées aux 5ème et 6ème places avec Felbermayr-Proton (n°77) et IMSA Performance-Matmut. L'une des deux BMW M3 a quelque peu redressée la tête, sans toutefois inquiéter les GT2 de pointe, la n°78 ne pouvant faire mieux que 7ème, soit quatre places de mieux que la M3 « Art Car ». Déception pour l'Aston Martin Vantage JMW Motorsport reléguée au 14ème rang de la catégorie. Belle tenue par contre de la Porsche/BMS Scuderia Italia des trois rookies Holzer/Westbrook/Scheider, 8ème. La Jaguar XKR ferme logiquement la marche du classement, derrière les Porsche/ProSpeed et Felbermayr-Proton (n°88). Ils seront finalement 55 à s'élancer samedi à 15 heures suite au forfait de la Ferrari F430 AF Corse n°96 de Perez Companc/Salo/Russo après la sortie de l'Argentin mercredi soir.

Place maintenant à la Parade des Pilotes en fin d'après-midi avant le début des hostilités samedi à 15 heures... Peugeot est supérieur ? Audi a caché son jeu ? Début de réponse après les premières heures de course...

Laurent Mercier

 

Warm-up pluvieux. Course sèche ?

AUTEUR : FRANCOIS LE 12 JUIN 2010


La dernière séance d'essais libres avant le départ de la course s'est disputée ce matin sur une piste très humide. La pluie s'est en effet longuement abattue sur la ville du Mans durant la nuit. Le départ devrait néanmoins s'effectuer sur le sec.

Dans ces conditions, l'Audi n°7 a réussi le meilleur temps en 3'51''401. Elle devance deux Peugeot 908 et les deux autres R15.

L'Acura Highcroft a été la plus rapide en « LM » P2, la Ford Marc VDS en GT1 et la Ferrari A.F. Corse en GT2.

La décision de rétrograder en dernière position sur la grille de départ la Ferrari Risi ayant réalisé la pole position dans cette dernière catégorie a été officialisée. L'aileron de la Ferrari n°82 ne respectait pas la hauteur réglementaire pour quelques millimètres... Cela ne devrait toutefois pas trop handicaper Bruni/Kaffer/Melo.

Le ciel est actuellement très chargé au-dessus du circuit. Néanmoins, Météo France n'annonce pas d'averses pour le moment durant la course. La situation pourrait cependant évoluer.

François NASSIET

 

---------------------------------------------------------------

 

H+4 : PEUGEOT DOMINE MAIS LA N°3 EST OUT !
2010-06-12 20:06:00
by LM

 

Après un peu plus de quatre heures de course, Peugeot domine la 78ème édition des 24 Heures du Mans avec la 908 HDi FAP n°1 de Anthony Davidon (68 tours) qui possède un peu plus de une seconde d'avance sur la n°2 de Stéphane Sarrazin. Le constructeur français a perdu la n°3 de Lamy/Bourdais/Pagenau suite à la casse du point d'ancrage de la suspension avant droite, la coque étant touchée. La 908 du Team ORECA-Matmut continue sa marche en avant à la troisième place, à 40 secondes de la tête. Les trois Audi R15 TDI sont en embuscade avec dans l'ordre 9 - 8 -7. Cependant, à 19h22, Tom Kristensen est parti à la faute dans la nouvelle portion en voulant éviter une BMW M3 au ralenti. Le Danois est allé planter sa R15 dans le bac à graviers avant de repartir quelques minutes plus tard. Dans le clan des « essence », Aston Martin Racing est en tête avec la « 007 » devant la « 009 ».

Comme on pouvait s'y attendre, les HPD dominent facilement la catégorie LMP2 avec le Strakka Racing qui précède le Highcroft Racing. La Ginetta-Zytek Quifel-ASM Team et la Pescarolo-Judd OAK Racing Team Mazda France n°35 sont à un tour avec juste derrière la Lola-HPD RML. Le trou est fait avec la concurrence avec dans l'ordre la Pescarolo-Judd OAK Racing n°24 et la Ginetta-Zytek Team Bruichladdich.

En GT1, la Ford GT Matech Competition n°60 de Grosjean/Mutsch/Hirschi tourne comme une horloge, ce qui n'est plus le cas de celle du Marc VDS Racing Team qui a dû abandonner après une sortie de piste de Bas Leinders. Le Belge a ramené l'auto à son box mais les dégâts étaient trop importants pour la réparer. Derrière la Ford GT, on trouve les deux Corvette C6.R Luc Alphand Aventures de Patrice Goueslard et David Hart, dans le même tour que la Ford. Problème pour l'Aston Martin DBR9 Young Driver AMR arrêtée depuis un bon moment, tout comme la Lamborghini Murcielago JLOC. Dommage pour la DBR9 qui menait le début de course. La Ford des féminines est elle encore en piste, malgré un arrêt de près de 50 minutes.

La catégorie GT2 tient ses promesses avec une belle lutte entre Ferrari, Porsche et Corvette. Parti dernier, Jaime Melo a de suite fait parler la poudre pour remonter son handicap et passer un à un ses concurrents, si bien qu'après quatre heures de course, la Ferrari F430 Risi Competizione pointe en tête, avec à ses basques les deux Corvette de Collard et Garcia. La Ferrari F430 AF Corse est quatrième, devant la première Porsche, celle de IMSA Performance-Matmut de Raymond Narac.

Cinq abandons à noter au carillon des 19 heures : la Lola/Autocon qui n'a même pas bouclé un tour, la Jaguar XKRS sur des problèmes électriques à 17h40, la Ginetta-Zytek Beechedean suite à une sortie de piste, la Ford GT/VDS et la Peugeot 908 HDi FAP n°3. Notons que malheureusement, une personne a été happé par une Audi R15 dans la voie des stands lors d'un ravitaillement. Il semblerait que celle-ci soit blessée au tibia et aux cervicales.

Dès le tour de formation, Franck Montagny était au ralenti pour économiser du carburant et au drapeau vert, les concurrents de tête gardaient leurs positions avec tout de même Allan McNish qui passait Mike Rockenfeller et devenait dans la foulée pressant sur Nicolas Lapierre sans toutefois trouver l'ouverture. Il n'aura fallu que huit minutes à Franck Montagny pour gagner une place en passant Marc Gené. En quatre tours seulement, les leaders se trouvaient déjà en plein trafic mais à 15h18, Nigel Mansell sortait seul de la piste avant Indianapolis, suite à une crevaison. La Ginetta-Zytek s'échouait le long du rail, obligeant la sortie du saferty-car. Malheureusement pour les pilotes Audi, un second safety entrait en piste, la première R15 étant bloquée derrière une GT2.

Cette neutralisation faisait les affaires des Peugeot qui possédaient plus de trois minutes d'avance. Près d'une demi-heure plus tard, le drapeau vert relançait les pilotes avec une belle lutte entre Lamy et Gené. Le premier ravitaillement des autos de tête est intervenu après 13 tours. En GT2, Jaime Melo n'aura pas tardé à prendre les commandes, le Brésilien partant 55ème pour pointer en tête après moins de une 1h30 de course. Les BMW M3 n'ont jamais pu jouer la gagne durant ces quatre heures de course, avec la « Art Car » en proie à une crevaison. A 17h24, la 908 n°3 fumait dans les Hunaudières, si bien que tout le monde pensait à une crevaison. Le mal était bien plus grave, l'abandon devant être prononcé plus tard. Décidément, Simon Pagenaud n'est guère verni dans la Sarthe...

Un petit point sur le Michelin Green X Challenge avec le Team Felbermayr-Proton (n°88) en tête, devant la HPD ARX-01c Highcroft Racing et les deux Pescarolo-Judd OAK Racing n°24 et n°35.

Laurent Mercier

 

--------------------------------------------------------------------------------

 

H+10 : PEUGEOT GARDE LES COMMANDES MAIS AUDI SUIT...
2010-06-13 02:05:00
by LM


Dix heures de course et Peugeot domine toujours, mais la marge de manœuvre se réduit pour le constructeur français. Au carillon de une heure du matin, Stéphane Sarrazin (908 HDi FAP n°2) mène la course avec 162 tours avec un tour d'avance sur la 908 du Team ORECA-Matmut de Nico Lapierre qui tourne tel un métronome. Après les déboires des Peugeot n°1 et n°3, les Audi R15 ont retrouvé des couleurs avec Timo Bernhard, 3ème, avec des chronos rapides mais surtout réguliers. Marcel Fässler est dans le même tour sur la n°8 alors que Tom Kristensen est à un tour après son accrochage dans la nouvelle portion avec la BMW M3 « Art Car » pilotée alors par Andy Priaulx. Le Champion WTCC rentrait à son box au ralenti avec une roue avant crevée lorsque Tom Kristensen est arrivé à pleine vitesse dans son échappement, la R15 ne pouvant éviter le contact, sachant que Priaulx s'est quelque peu décalé de sa trajectoire. Plus de peur que de mal pour l'Audi mais Tom K s'est planté dans le bac. Le Danois a toutefois pu repartir mais le Dr Ullrich s'est empressé d'aller exprimer son mécontentement chez Schnitzer où les noms d'oiseaux ont dû fusé. La n°7 a dû repasser par son box pour un check up. Quant à la Peugeot n°1, elle est désormais sixième, dans le même tour que l'Audi n°7, après un arrêt d'une douzaine de minutes pour changer le boîtier électronique et l'alternateur.

Du côté des « Essence », les Lola Aston Martin sont toujours aux avant-postes avec Adrian Fernandez, 7ème, et Sam Hanckock 8ème. On alterne le bon et le moins bon chez Kolles avec la n°15 de Albers qui rentre dans le top ten, tout comme l'ORECA 01 de Andy Meyrick. A 21 heures, Manuel Rodrigues (Audi R10 Kolles) et Nick Leventis (HPD ARX-01c) s'accrochent, Leventis plantant la HPD dans les graviers. Le pilote Kolles pouvait quant à lui repartir avec une face avant bien endommagée. Dommage car l'accrochage a eu lieu sous régime de safety-car suite à la sortie au karting de Bryce Miller sur l'Aston Martin JMW Motorsport. Au restart, la Peugeot prend le large mais avec deux Audi R15 à ses basques, mais avec un tour de retard. Avec l'arrivée de la nuit, les chronos descendent avec un 3.20.973 mn pour Marc Gené à 23h15, meilleur tour en course. Pas de chance chez Rebellion où Jean-Christophe Boullion est parti seul à la faute à 0h30 peu avant la ligne droite des stands, JC tapant violemment l'arrière. C'en est terminé des espoirs de la Lola/Rebellion n°13 qui ‘ira pas plus loin. La voiture sœur du team helvète est pour sa part 22ème. Quelques minutes avant, c'est un accrochage entre Jean-François Yvon (Pescarolo-Judd OAK Racing n°24) et la Ford GT Matech Competition de Jonathan Hirschi.Les deux autos peuvent rentrer au ralenti même si la Pescarolo semble salement amochée. Richard Hein pourra toutefois reprendre la piste après un long arrêt pour réparer.

La course en LMP2 est plus claire avec deux HPD ARX-01c nettement au-dessus du lot avec des chronos d'une dizaine de secondes plus vite que la concurrence. OAK Racing Team Mazda France tient bien pour le moment sa troisième place avec Guillaume Moreau dans le baquet de la n°35. L'écart avec la Ginetta-Zytek Quifel ASM Team est stable, oscillant autour de la minute. Si la Lola-HPD n'est qu'à un tour, le trou est fait avec la concurrence puisque la Ginetta-Zytek Team Bruichladdich est relayé à six tours de la Lola/RML. Pas grand chose à signaler dans la catégorie si ce n'est l'abandon de la Lola/Racing Box et de la Norma-Judd/Pegasus Racing.

En GT1, c'est un peu l'hécatombe avec un long arrêt pour la seule Ford GT Matech encore en piste. Dommage pour la n°60 qui dominait assez largement avec une place dans le top 20. Romain Grosjean a aligné les tours rapides, montrant sa belle pointe de vitesse nocturne. Pas de chance en revanche pour la Ford GT des « filles » qui a dû abandonner suite à un début d'incendie dans les Hunaudières. Pas mieux chez Luc Alphand Aventures avec une touchette pour un pilote de la n°73, qui a perdu dans l'affaire pas mal de temps et un arrêt assez long de la voiture sœur. La C6.R n°73 est tout de même seconde à la 30ème place du scratch. Avec une course sage, la Saleen Larbre Compétition de Roland Bervillé pointe donc en tête avec 136 tours, soit 32 de plus que la Lamborghini Murcielago JLOC, toujours en course.

Une fois de plus, le GT2 tient bien ses promesses avec une lutte à couteaux tirés entre Corvette et Ferrari. Durant quasiment la durée d'un relais, Oliver Gavin (Corvette) et Jaime Melo (F430/Risi) ont roulé roues dans roues avec un écart de seulement quelques millièmes. C'est d'abord Melo qui passait Gavin au premier Ralentisseur des Hunaudières avant que le Britannique ne reprenne le meilleur dans la seconde. Malheureusement, la F430 devait abdiquer après la casse de la boîte de vitesses. Les Corvette ont donc la vie tranquille avec Beretta en tête, devant O'Connell à 58 secondes. Les Porsche 997 GT3-RSR recollent légèrement avec Henzler (Felbermayr-Proton) second et Narac (IMSA Performance-Matmut) troisième. Jean Alesi est pour sa part toujours en course, à la quatrième place. On voit tout de même que les GT2 de pointe ont pris le meilleur sur les GT1, même si la Ford GT Matech tenait bien la cadence. Il ne reste qu'une seule BMW M3 en piste, la "Art Car" ayant rendu l'âme. La M3 a même quitté le box pour être exposé devant le réceptif de la marque allemande dans le village. La n°78 est pour sa part 7ème.

Pour la petite histoire, Frank Biela, qui commente cette année l'épreuve avec Lucas Luhr pour Eurosport, a eu la désagréable surprise de voir son Audi RS6 fracturée et de se faire voler ses effets personnels. Oliver Jarvis s'est quant à lui fait voler sa combinaison peu avant le warm up. Pas mieux en salle de presse où quelques chasubles ont disparu.

Laurent Mercier

 

--------------------------------------------------------

 

H+17 : LA 908 N°2 ABANDONNE ! AUDI PREND LA MAIN...
2010-06-13 0800
by LM


La roue a tourné sur le circuit manceau au petit matin avec deux Audi R15 aux deux premières places. Coup de théâtre à 7h05 lorsque Franck Montagny, alors en tête, a immobilisé la Peugeot 908 HDi FAP n°2 en bord de piste, après que des flammes se soient échappées du côté droit. C'en était terminé des espoirs de victoire de la n°2 qui devait abandonner sur casse moteur (photos ici). Audi n'en demandait pas tant avec Timo Bernhard qui pointe aux commandes de la course à 8 heures du matin avec 280 tours couverts. La R15 n°9 compte un tour d'avance sur la n°8 de Marcel Fässler. La seule 908 rescapée est pour le moment sur le podium et n'a pas connu d'alerte depuis son problème d'alternateur, Marc Gené comptant aussi un tour de retard sur la R15 du pilote suisse. Les trois Audi sont toujours en course puisque la n°7 est 4ème avec Dindo Capello est à son volant. Longtemps second, le Team ORECA Matmut a rétrogradé au cinquième rang après avoir changé le demi train arrière droit, faisant perdre dans l'affaire 13 minutes à l'équipe varoise. La dernière Audi est 8ème, avec la R10 TDI du Team Kolles pilotée par Christijan Albers.

Les deux Lola Aston Martin officielles sont groupées aux 6ème et 7ème rang avec « 007 » devant « 009 ». Pierre Ragues est toujours en course sur la Lola Aston Martin Signature Plus à la 9ème place. Quant à la ORECA 01, elle a connu une alerte à 20 minutes de la mi-course après que Didier André se soit fait harponné par un autre concurrent, la n°6 perdant dans l'affaire une vingtaine de minutes. Le proto varois est repoussé hors du top ten. Plus de Lola/Rebellion en piste, la « 12 » et la « 13 » ayant abandonné.

Les HPD poursuivent leur cavalier seul en LMP2 avec la ARX-01c Strakka Racing qui compte deux tours d'avance sur celle du Highcroft Racing. Solidement installé à la troisième place, Guillaume Moreau maintient le cap sur la Pescarolo-Judd OAK Racing Team Mazda France, devant la Lola-HPD RML de Mike Newton. La Ginetta-Zytek Quifel ASM Team était 4ème au carillon des 8 heures mais Miguel Amaral est parti seul à la faute, endommageant la face avant de l'auto.

C'est quelque peu l'hécatombe en GT1, même si la voiture de tête pointe aux portes du top 20, avec la Saleen Larbre Compétition de Julien Canal avec deux tours d'avance sur la Corvette C6.R n°73 Team Luc Alphand Aventures n°73 de Julien Jousse. L'Aston Martin DBR9 Young Driver AMR et la seconde C6.R Alphand sont toujours en piste, mais reléguées plus loin dans le classement. Jérôme Policand cravache sur la n°72 pour recoller la DBR9, avec seulement un tour de retard.

Comme on pouvait s'y attendre, les GT2 sont mieux classées que les GT1 avec Manu Collard sur la Corvette C6.R au 16ème rang, leader de la catégorie. C'en est par contre terminé pour la seconde Corvette officielle après une surchauffe. Notons que trois GT2 différentes composent le top 3 avec la Porsche 997 GT3 RSR Felbermayr Proton de Marc Lieb qui compte un tour de retard. Deux tours plus loin, on retrouve la Ferrari F430 AF Corse de Toni Vilander qui continue la bonne marche de la n°95. Dommage pour la Porsche/IMSA qui pouvait prétendre à un podium, mais Raymond Narac a dû rentrer à son box, sachant qu'à 8h13, la 997 GT3 RSR était toujours dans son box (problème d'embrayage). Belle course en revanche pour le Team Farnbacher-Hankook qui pointe 4ème et la BMS Scuderia Italia 5ème.

Laurent Mercier

 

--------------------------------------------------


H+21 : AUDI CONTRÔLE MAIS PEUGEOT N'ABDIQUE PAS...
2010-06-13 1200
by LM

C'est à un final de toute beauté qui nous attend pour les trois dernières heures de course où rien n'est joué. On aurait pu penser que Peugeot se contenterait d'une troisième place mais c'était sans compter sur la hargne du Team Peugot Sport Total qui fait sonner la charge si bien qu'à trois heures de l'arrivée, la n°1 ne compte plus qu'un peu plus de un tour de retard sur l'Audi n°9 de Rockenfeller, toujours aux commandes après 347 tours couverts. Au petit matin, Anthony Davidson enchaînait les tours rapides pour claquer un 3.19.789 mn avant que Alexander Wurz ne fasse un 3.19.241 mn, meilleur temps absolu. A trois heures du drapeau à damiers, 51 secondes séparent Lotterer de Wurz, l'Allemand partant seul à la faute à Arnage avant le carillon des 12 heures, l'obligeant dans la foulée à repasser par les stands pour changer le capot avant. C'est un véritable sprint digne d'un GP qui attend les hommes de tête dans ces trois dernières heures. A trois tours de la tête, on retrouve toujours l'Audi R15 n°7 de Kristensen, alors que la 908/ORECA n'est qu'à une minute avec Nico Lapierre dans le baquet. Notons les bons chronos de Loïc Duval qui faisait jeu égal avec les leaders. Si l'ORECA 01 tourne comme une horloge, la malchance s'est abattue sur l'Audi R10 TDI Kolles de Bakkerud qui est allé visiter le bac à graviers à Indianapolis alors que la n°15 pointait 7ème. Oliver Jarvis reprenait la piste mais la R10 devait s'arrêter en bord de piste. Chez Aston Martin, la 009 est 6ème alors celle du Signature Plus a abandonné suite à une sortie de Vanina Ickx au premier ralentisseur des Hunaudières.

 

 

Une seule HPD reste en course pour la victoire en LMP2 avec celle du Strakka Racing toujours aux commandes. Ce n'est plus la ARX-01c Highcroft Racing qui suit mais la Pescarolo-Judd OAK Racing Team Mazda France n°35 de Matthieu Lahaye et la Lola-HPD RML. La seconde auto OAK Racing est remontée aux portes du podium alors que la Ginetta-Zytek Bruichladdich est 5ème. En proie à un problème de surchauffe, la HPD/Highcroft a toutefois repris la piste, mais tout espoir de victoire s'est envolé. La catégorie LMP2 est pour le moment la plus fiable avec seulement deux abandons confirmés.

Rien à dire en GT1 où la Saleen/Larbre est en tête avec quatre tours d'avance sur l'Aston Martin DBR9 Young Driver AMR, qui elle a une boucle d'avance sur la Corvette/Alphand n°72. Il ne reste que trois GT1 en piste.

 


Plus de Corvette en piste après que Manu Collard est allé taper le mur après le Virage du Karting suite à un dépassement plus que osé de la Peugeot 908 de Davidson. La C6.R n°64 a tout de même pu repartir pour rejoindre son box, l'arrière étant passablement abîmé. Oliver Gavin a toutefois repris la piste plus loin dans le classement mais Oliver Gavin devait s'arrêter à Mulsanne avec un abandon inévitable. La Porsche/Felbermayr n'en demandait pas tant si bien que Wolf Henzler place à trois heures de la fin la 997 GT3-RSR n°77 en tête, devant la Ferrari F430 Team Farnbacher-Hankook qui après son beau podium aux 24 Heures du Nürburgring, pourrait bien monter une nouvelle fois sur le podium. Très belle prestation de la Porsche/BMS des rookies Westy/Scheider/Holzer solidement troisième. Le trio Alesi/Fisichella/Vilander pouvait espérer monter sur le podium mais Fisico est allé à la faute à Indianapolis en prenant l'échappatoire. L'Italien pouvait repartir mais avec une face avant rectifiée. Il sera dur pour la « 95 » d'aller chercher le podium. La BMW M3 est toujours quant à elle en piste, au 6ème rang.

Laurent Mercier


-----------------------------------------------------

 

Classement Final après 24Heures 

 

 

                                          

 

 

 

VAINQUEUR  LMP1

Audi Sport North America 

Mike Rockenfeller  -  Timo Bernhard  -  Romain Dumas


VAINQUEUR LMP2

Strakka Racing

Nick Leventis  -  Danny Watts  -  Jonny Kane 

 

 

 

VAINQUEUR  LMGT1

Labre Competition

Roland Berville  -  Julien Canal  -  Gabriel Gardel 

 

 

 

VAINQUEUR  LMGT2

Team Felbermayr Proton

Marc Lieb  -  Richard Lietz  -  Wolf Henzler

 

Départ

 

                                        



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. ANDREWS22Rita 26/12/2011

This is understandable that money makes people autonomous. But what to do when one has no money? The one way only is to receive the <a href="http://goodfinance-blog.com/topics/home-loans">home loans</a> and just short term loan.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×