ALMS-Baltimore 2011

 

 

 

 

2011

 

 

 

 

Cliquez-moi

 

Cliquez-moi

 

QUALIFICATIONS  EN VIDEO

 

http://www.americanlemans.com/primary1.php?cat=video

 

 

BALTIMORE, QUALIFS : PREMIÈRE LIGNE 100% DYSON RACING.

2011-09-03 11:08:00

by claude

 

 

 

Les deux Lola Mazda du Dyson Racing partiront en première ligne aujourd'hui à Baltimore. La journée de ce vendredi a été compliquée pour les équipes, avec des horaires plusieurs fois bouleversés, la piste, dans les rues de Baltimore, n'étant pas totalement prête.

 

La grande victime de cette journée a été la Lola Aston Martin Muscle Milk puisque Klaus Graf a été victime de problèmes électriques dès le début des essais libres, problèmes qui stoppèrent la voiture sur le circuit et qui ne purent être réglés en temps voulu pour la séance qualificative, tant et si bien que la Lola Aston Martin partira derrière le peloton ce qui, sur un circuit urbain, n'est pas l'idéal, d'autant que Graf et Romain Dumas n'auront que le warm-up pour se familiariser avec le tracé.

 

C'est Guy Smith qui a réalisé la pole position, en 1'27''750 avec la Lola n°16, mais il n'a devancé» Steven Kane, très performant au volant de la Lola Mazda Oryx Dyson Racing que de 146 millièmes de seconde.

 

Guy Smith : "Je pense que les gens de Baltimore ont fait un très beau travail avec le circuit et nous ont donné le plus de temps de piste qu'ils pouvaient. Sur un nouveau circuit, il y a toujours des problèmes de jeunesse, mais ils nous donné un circuit superbe. Il est bosselé et est exigeant, mais c'est ça les courses en ville. »

 

En GT, avantage BMW, Dirk Werner ayant réussi le meilleur chrono en 1'31''362 au volant de la BMW M3 GT n°55 du BMW Team RLL. Werner a devancé nettement la Corvette n°4 de Jan Magnussen, deuxième à près de six dixièmes de seconde de la BMW, qui aréalisé le sixième chrono absolu. La troisième place des GT aurait dû revenir à la Porsche n°45 du Flying Lizard Motorsports ; chrono réalisé par Patrick Long, mais la Porsche a été disqualifiée de cette séance, Long s'tant accrochée avec la Ferrari Risi n°62 de Jaime Melo, la Ferrari ayant été déclassée également, les officiels de l'ALMS ayant sanctionné les deux pilotes pour « risques injustifiables ». Les deux voitures partiront donc derrière le peloton, tout comme la seconde Porsche Lizards, la n°44 de Law/Neiman, le temps minimum en piste de chaque pilote n'ayant pas été respecté. Joey Hand (BMW n°56) hérite donc du troisième temps en GT, devant la seconde Corvette, la n°3 de Tommy Milner.

 

Dirk Werner : « Après les essais libres et avant la séance qualif, nous avons examiné les données télémétriques et nous avons regardé qui était le mieux en virages et en vitesse maxi, aussi nous avons beaucoup appris en quelques minutes. Vous pouvez constater que, avec le peu de temps de piste que nous avons eu, nous allons de plus en plus vite. Nous pourrions vraiment aller plus vite en fin de course qu'actuellement. Cela montre la force du team pour trouver les bons réglages sur un circuit urbain. Les Dunlop se comportent vraiment très bien sur de longs runs. »

 

En LMPC, la bagarre entre la FLM 09 n°06 de Gunnar Jeannette (CORE Autosport) et la n°37 Intersport de Kyle Marcelli a été intense, Jeannette prenant finalement le meilleur avec six centièmes de mieux que Marcelli. Le chrono de Jeannette , 1'29''407, le place au troisième rang absolu de ces qualifications. Elton Julian (FLM 09 n°63 Genoa Racing) a réalisé le troisième chrono de la catégorie, le cinquième absolu.

 

En GTC, la Porsche n°54 du Black Swan Racing a réalisé le meilleur temps, aux mains de Jeroen Bleekemolen, celui-ci ayant tout d'abord perdu une roue sur le circuit. Le pilote hollandais la récupéra et la ramena au stand sur le stand passager ! Après quoi il se remit en piste pour réaliser le meilleur chrono des LMPC en 1'36''794, alors que Leh Keen (Porsche Alex Job n°23) est deuxième de la catégorie en 1'37''160.

 

Les chronos sont ICI

 

Cliquez-moi

 


     

     

     

     

Cliquez-moi Sourire

 

 

 

 

 

 

 

BALTIMORE : PREMIÈRE VICTOIRE DE KANE/AL MASAOOD (LOLA MAZDA).

2011-09-04 1100

by claude



 

Le Dyson Racing

a remporté une nouvelle victoire à l'occasion du Grand Prix de Baltimore. Pourtant, ce n'est pas la Lola Mazda n°16 de Chris Dyson et Guy Smith qui a signé ce succès mais la Lola Mazda n°20 du Oryx Dyson Racing de Steven Kane et Humaid Al Masaood. Ceux-ci ont ainsi fait taire les sceptiques qui avaient quelque peu froncé les sourcils à l'annonce de l'équipage de la seconde Lola Mazda.

Au départ Chris Dyson avait pris le commandement des opérations et creusé un petit écart sur lla voiture sœur pilotée par Humaid Al Masaood. A l'arrière du peloton, Romain Dumas avait pris le départ sur la Lola Aston Martin Muscle Milk n°6 qui n'avait pas encore bouclé un tour de circuit depuis le début du week-end ; Klaus Graf ayant dû s'arrêter sur le circuit dès son premier tour lors des essais libres. Depuis, le team s'était employé sans relâche à changer l'intégralité du circuit électrique, y parvenant une heure seulement avant le début de l'épreuve., ce qui n'était évidement pas l'idéal pour aborder la course sur un nouveau circuit et, de plus, un circuit urbain. Ce n'était cependant tâche à effrayer le vainqueur des 24 Heures du Mans 2010, car Romain, se jouant du trafic et de ses embûches du Turn 1 dans le premier tour. A l'issue de celui-ci Dumas pointait déjà au douzième rang ! Le cévenol poursuivit sa progression jusqu'à la huitième place avant de rencontrer des problèmes de freins qui le contraignirent à rentrer au stand. Six tours furent nécessaires pour réparer et bien évidement toute chance de succès était évanouie.

A l'avant de la course, Dyson resta en tête jusqu'au premier pitstop. C'est là que la victoire se décida. .La Lola Mazda n°16 eut beaucoup de mal à redémarrer, perdant près de 30 secondes et laissant ainsi la première place à la Lola n°16 après 45 minutes de course. Steven Kane, qui avait pris le relais de Al Masood, n'avait plus qu'à contrôler et franchissait la ligne d'arrivée avec un peu plus de six secondes d'avance sur Guy Smith, qui consolide néanmoins son avance au classement pilotes sur Klaus Graf. Ce dernier perdait gros à Baltimore car la Lola Aston Martin était même devancée en LMP1 par la Lola AER Autocon (McMurry/Burgess), en dépit d'une jolie figure de style de Tony Burgess qui allait provoquer une seconde neutralisation. La Lola Mazda n°20 faisait même coup double à Baltimore, remportant également le Michelin Green X Challenge.

Alors que les protos avaient franchi sans dommages le cap du premier tour, il n'en fut pas de même pour les GT0 Dès le premier tour, les Corvette étaient à leur corps défendant en vedette. Jan Magnussen abordait le virage en seconde position des GT quand il fut surpris par un freinage hâtif d'une LMP. Il freina en catastrophe mais fut envoyé dans le mur . Wolf Henzler (Porsche Falken Tire n°17) profitait de la confusion pour paser la Corvette de Magnussen et celle de Beretta pour prendre la deuxième place derrière la BMW Heureusement la Corvette n°4 ne fut pas trop endommagée, hormis un pneumatique. Le danois stoppait au bout de 36 minutes de course, changeait ses quatre pneus et repartait à l'assaut, réalisant le meilleur tour en course avant de passer le relais à Oliver Gavin à la mi-course.

Henzler, après avoir passé les Corvette, était en deuxième position derrière la BMW n°55 de Dirk Werner. Il remonta progressivement sur la BMW, prenant la tête après 30 minutes de course, alors que la BMW n°56 de Joey Hand était troisième. Malgré la pression des M3, la Porsche Falken n°17 tenait bon jusqu'à la première neutralisation (au 31ème tour, débris sur la piste) qu'il mettait à profit pour rentrer au stand au 36ème tour, juste après avoir créé l'évènement en prenant la tête de la course au général, une première pour une GT. Après l'arrêt de Henzler, c'est d'ailleurs une autre GT qui prenait à son tour la première place overall, la BMW n°55, jusqu'au 40ème tour, moment où la Lola Mazda de Steven Kane allait passer devant définitivement.

Après la seconde neutralisation, Bryan Sellers qui avait relayé Henzler sur la Porsche Falken était troisième. Bill Auberlen (BMW n°55) était premier devant la Corvette n°3 de Tommy Milner. Celui-ci attaquait la BMW et l'envoyait en tête-à-queue dans le Turn 1, lui-même partant dans l'échappatoire. Sellers en profitait pour prendre la première place. Il n'était plus inquiété jusqu'à l'arrivée et donnait ainsi au team Falken Tire sa deuxième victoire de la saison. L'incident entre Milner et Auberlen a profité à la BMW de Mueller/Hand, deuxième sous le drapeau à damiers, et à la Corvette n°3 de Magnussen/Gavin qui complète le podium GT.

 

En LMPC,

la victoire est revenue à la FLM 09 n°37 Intersport de Kyle Marcelli et Tommy Drissi, qui ont pris la troisième place au général. Ils ont profité des ennuis délectronique de début de course de la FLM n°6 CORE Autosport de Gunnar Jeannette et Ricardo Gonzalez, qui ont terminé quatrièmes, derrière Elton Julian/Eric Lux (FLM Genoa Racing n°63) et la FLM n°05 CORE Autosport de Jon Bennett et Frankie Montecalvo.

En GTC

, la Porsche Black Swan Racing de Jeroen Bleekemolen a remporté un nouveau succès, devant la Porsche Alex Job de Leh Keen/Bill Sweedler et la Porsche Magnus Racing de Craig Stanton/John Potter, qui échouent à trois dixième seulement de la Porsche AJR.


 

 

Le classement est ici



Cliquez-moi



REPLAY de la COURSE

 

http://www.americanlemans.com/index.php

 



 

 

 

 

 

 


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site