ALMS-Road Atlanta

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez-moi

 

 

 

PLM : PEUGEOT S'OFFRE LE DOUBLÉ ET CORVETTE SUR LE FIL EN GT !

2010-10-03 03:56:00

by LM

 

 

 

 

 

Si l'an passé les concurrents du Petit Le Mans avaient connu une course tronquée de la moitié à cause des conditions météorologiques, il n'en a rien été cette année avec une arrivée donnée près de 45 minutes avant le cap des dix heures de course. Déjà victorieux en 2009, le Team Peugeot Total fait le doublé un an plus tard avec la victoire du trio Montagny/Sarrazin/Lamy, le tout devant 124 000 personnes. Franck Montagny et Stéphane Sarrazin raflent leur seconde victoire en deux ans. La 908 HDi FAP n°08 devance de plus de une minute la voiture sœur de Gené/Wurz/Davidson. L'arrêt lors de la 7ème heure sous drapeau vert de Dindo Capello pour refixer sa cagoule aura fait perdre du terrain à l'Audi R15 N°7, qui monte finalement sur la dernière marche du podium, à deux tours de la 908 de tête. Dans le clan des LMP1, La Lola B06/10 AER Intersport Racing de la famille Field rentre dans le quinté de tête, mais à 11 tours des leaders. Sixième place pour la seconde Audi, vite hors du coup après la sortie dans l'herbe de Andre Lotterer. Quant à la dernière P1 classée, elle hérite du 8ème rang, avec la Lola B09/60 Drayson Racing.

 

Au pied du podium, on retrouve la HPD ARX-01c, vainqueur en P2, le Highcroft Racing faisant une course sage, avec une nouvelle fois un Simon Pagenaud un ton au-dessus de son coéquipier David Brabham. Bien secondé par Marino Franchitti, la paire Pagenaud/Brabham rafle le titre ALMS, ce qui restait l'objectif en course. Un titre plus qu'amplement mérité pour le Montmorillonnais ! Après ses soucis de début de course et une jante cassée, Cytosport monte sur la seconde marche (à 11 tours), mais à aucun moment la Porsche RS Spyder de Graf/Luhr/Maassen n'aura pu rivaliser avec la HPD/Highcroft. Pour ses débuts en ALMS, OAK Racing Team Mazda France s'offre un beau podium à l'issue d'une course sage et sans difficulté pour le trio Nicolet/Lafargue/Da Rocha. L'équipe nivernaise rentre dans le top ten au scratch et c'est un nouveau podium qui vient récompenser les efforts de l'équipe de Jacques Nicolet, qui rappelons-le roulait en configuration ACO et non IMSA.

 

Solide leader malgré une auto fumante durant plusieurs heures, Level 5 Motorsports s'impose en LMPC avec Werner/Tucker/Friselle. Le team de Scott Tucker s'est pourtant fait une belle frayeur en fin de course avec deux arrêts dans les dernières minutes avec un souci moteur. Jusqu'alors, la n°95 était dans les dix premiers, mais avec plus de 20 tours d'avance, la FLM américaine avait de quoi voir venir. Level 5 aurait sans conteste pu réaliser le doublé mais Mark Wilkins, sur la voiture sœur, est allé à la faute si bien que la n°55 ne termine qu'au pied du podium. Il faut descendre 18 tours plus loin que l'auto victorieuse pour trouver trace du second de la catégorie LMPC avec la n°89 Intersport Racing de Marcelli/Ducote/Ducote, reléguée à 18 trs de la tête. PR1/Mathiasen monte sur la dernière marche du podium avec Diza/Lewis/Gonzalez. Au final, Christophe Bouchut n'aura échoué qu'à 41 secondes de la 3ème place.

 

Si la dernière heure de course aura été plus que tranquille en prototype, il en a été tout autre en GT2 avec une victoire sur le fil de la Corvette C6.R de Collard/Gavin/Magnussen. Pourtant, le trio s'acheminait vers une seconde place mais dans le dernier tour, et à quelques centaines de mètres du drapeau à damiers, la Ferrari F430 Risi Competizione de Toni Vilander tombe en panne d'essence, le dernier splash & dash étant trop short. Le Finlandais s'arrête donc bien malgré lui en bord de piste et se fait également passer par la Ferrari F430/Extreme Speed de Dominik Farnbacher. Après une belle course, Farnbacher/Sharp/Van Overbeek s'offre une belle seconde place, à seulement 5s de la Corvette de tête. L'Allemand a prouvé une fois de plus qu'il faisait partie des tout meilleurs de la catégorie avec cette saison un podium aux 24 Heures du Mans et du Nürburgring. Finalement, Vilander/Bruni doivent se contenter d'une 3ème place bien malheureuse.

 

C'est dans la dernière heure de course que tout s'est joué dans la catégorie avec des équipes obligeant d'adopter la bonne stratégie au niveau des splash and dash. A trente minutes du terme, Oliver Gavin était encore à 10s de la Ferrari de tête, sachant que Farnbacher était 10s plus loin, tout comme Olivier Beretta. La Corvette n°3 se voyait remonter par la BMW M3 pilotée par Dirk Werner, l'Allemand trouvant sans problème l'ouverture pour terminer 4ème. Rarement aux avant-postes durant la course, la Porsche 997 GT3-RSR des champions (Bergmeister/Long) prend une 5ème place. Malgré le renfort de Marc Lieb, la Porsche n°45 n'aura jamais été capable de jouer la gagne. Seules les deux premières GT2 terminent dans le même tour... Pour son premier galop d'essais aux Etats Unis, la Porsche 911 GT3-R Hybride aura connu une course tranquille. L'équipage Dumas/Bernhard/Rockenfeller est récompensé par une belle 8ème place en catégorie GT.

 

La lutte pour la gagne aura été aussi intense en GTC avec la victoire de la Porsche 997 GT3 Cup TRG/Silicon Tech Racing de Lally/Richard/Ende. La n°63 s'impose avec seulement 5 petites secondes d'avance sur celle de la famille Bleekemolen associée à Tim Pappas (Black Swan Racing). Jeoren Bleekemolen et Andy Lally auront été les fers de lance de la catégorie tout au long de la saison. La dernière marche du podium est pour la n°77 du Magnus Racing de Potter/Davis/Eversley, malgré une sortie de piste qui a occasionné un drapeau jaune.

 

Pagenaud/Brabham sont donc champions ALMS 2010 en prototype, Tucker en LMPC, Long/Bergmeister en GT et Bleekemolen/Pappas en GTC. Le championnat Equipes revient de peu au Rahal Letterman Racing. Direction maintenant la Chine pour la dernière manche de l'Intercontinental Le Mans Cup... Côté constructeurs, Peugeot compte 95 points, contre 59 à Audi. En GT, Ferrari est en tête avec 81 points, devant Porsche (72) et BMW (44). Jaguar est à 0. Au classement Equipes, le Team Peugeot Total a 73 points, soit 14 unités de plus que Audi Sport Team Joest. Les jeux sont faits en LMP2 avec une nette domination de OAK Racing. La lutte est beaucoup plus serrée en GT avec Risi Competizione qui mène d'un point sur AF Corse.

 

 

 

 

 

 

pour plus de photos ici  

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site