Le Mans Series 1000km de SPA

 

 

1000KM SPA : 52 ENGAGÉS POUR LA GRANDE RÉPÉTITION !
2010-04-20 2000
by Antho

 

 

Cliquez-moi

 


Grande répétition pour bon nombre d'équipes avant les 24 Heures du Mans, la deuxième manche des Le Mans Series mettra en piste pas moins de 52 voitures. Sans surprise, Peugeot et Audi seront présents en force dans les Ardennes belges, avec trois voitures officielles pour chaque constructeur. Le plateau est d'ailleurs de qualité, avec notamment une catégorie GT1 revigorée et un GT2 qui fait le plein avec plusieurs renforts, dont une seconde BMW.

Spa-Francorchamps est un rendez-vous incontournable, attendu de tous. Et bien l'édition 2010 des 1000km ne dérogera pas à la règle avec ses 52 concurrents, dont sept prototypes à moteur Diesel. Le circuit de l'Eau Rouge sera le théâtre du premier duel entre Peugeot et Audi. Une sorte de round d'observation entre les 908 HDi FAP et les R15 plus, après la mise en bouche des 8 Heures du Castellet. Les équipages seront bien évidemment identiques à ceux présentés un mois plus tard au Mans. Mais si tous les yeux seront tournés vers ce choc, ORECA espère bien s'y mêler avec sa Lionne, qui verra Loïc Duval épauler le tandem Panis-Lapierre. En revanche, l'équipe varoise ne fera pas rouler sa ORECA 01. Dommage, car les LMP1-Essence se font par conséquent relativement rares : deux Lola-Rebellion, une Ginetta-Zytek pour la famille Mansell et une Lola-Aston Martin pour Signature, seul représentant de la firme britannique en l'absence de AMR. Et toujours pas de Pescarolo LMP1 à l'horizon...

Du côté du LMP2, peu de changements par rapport au premier meeting de la saison. Une absence notable toutefois, et étonnante d'ailleurs, celle de la WR. Les autres protagonistes ont répondu à l'appel, à commencer par Strakka et sa HPD, victorieuse sur le circuit Paul Ricard HTTT. Après des essais à Budapest, OAK sera bien là. Les Lola seront de la partie - RML, Racing Box, KSM - à l'instar des Ginetta-Zytek de ASM ou Bruichlladish. En revanche, le retour attendu de Hache Team n'aura pas lieu. Enfin, Pegasus sera de nouveau au départ avec sa Courage. Rien à signaler en Formula Le Mans, avec sept protos.

Les nouveautés se situent en GT1, avec sept voitures annoncées, contre une seule lors du coup d'envoi. Larbre devrait être rejoint par Full Speed, mais plus encore par les futurs participants aux 24 Heures du Mans. Comme prévu, Young Driver engagera son Aston Martin. Luc Alphand Aventures alignera une Corvette pour Stephan Grégoire et Julien Jousse, tandis que trois Ford seront présentes : une pour Marc VDS et deux pour Matech : l'une pour Cyndie Allemann et Rahel Frey (Natacha Gachnang étant absente suite à sa blessure), l'autre pour Thomas Mutsh et Yan Zimmer.

Enfin, le GT2 s'annonce tout aussi disputé qu'au Castellet. Aux habituelles Porsche, s'ajouteront deux 997 GT3-RSR supplémentaires : ProSpeed confiera son second châssis au trio du Mans, tandis que JWA effectuera son come-back avec Paul Daniels et Oskar Slingerland. BMW ne sera pas en reste avec une seconde M3 pour un tandem de choc : Andy Priaulx et Dirk Müller viendront épauler la première BMW de Joeg Muller et Dirk Werner ! Enfin, on notera l'absence du Team Modena, dont la Ferrari ne figure pas sur la liste des engagés...

Rendez-vous du 7 au 9 mai pour un week-end qui sera sans aucun doute très intéressant !

Anthony Megevand

 

 

 

 

1000 km de Spa : quelques modifs

 

 

AUTEUR : FRANCOIS LE 4 MAI 2010

1000 km de Spa Francorchamps, Le Mans Series, LMS, Spa Francorchamps
La Liste des engagés des 1000 km de Spa-Francorchamps a quelque peu évolué depuis la publication de nos présentations des quatre catégories « LM » P1, P2, GT1 et GT2, ce week-end.

La catégorie « LM » P1 enregistre malheureusement le forfait du Beechdean Mansell Motorsport. Nous ne verrons donc pas la Ginetta Zytek n°5 à Spa. L'équipe britannique explique qu'elle préfère se concentrer sur le développement de sa voiture en vue des 24 Heures du Mans. On se souvient qu'Olivier Pla nous avait effectivement précisé que l'évolution aérodynamique apportée par Zytek cet hiver posait problème.

Chez Racing Box, Marco Cioci et Piergiuseppe Perazzini sont remplacés par Filippo Francioni. Ce dernier, qui pilotait déjà une Lola B09/80 Judd de l'équipe italienne l'an passé, épaulera donc Luca Pirri.

Cela bouge également en « LM » GT1 chez Matech Compétition. Yan Zimmer passe de la Ford GT n°60 à la n°61, et rejoint donc Cyndie Alleman et Rahel Frey. Thomas Mutsch fait lui équipe avec Jonathan Hirschi et Mathias Beche.

En « LM » GT2, Niki Lanik, vu en quelques occasions en Championnat d'Europe FIA GT3, accompagnera Paul Daniels et Oskar Slingerland sur la Porsche 997 GT3 RSR engagée par JWA Racing.

Notons enfin que Météo Belgique annonce des températures très basses pour toute la semaine, comprises entre 3 et 10°C en moyenne. Il devrait pleuvoir sur le circuit de Spa-Francorchamps jeudi et vendredi, et il pourrait y avoir quelques averses le dimanche... mais chuuut, Spa'sûr !

François NASSIET

_____________________________________________________________________________________________

 


SPA, LIBRES 1 : LA PEUGEOT DU TEAM ORECA SE MONTRE...
2010-05-07 13:55:00
by LM

 

 

 

 


Une heure d'essais était au programme de la première séance des 50 concurrents des Le Mans Series sur le tracé de Spa-Francorchamps. Point de pluie sur le toboggan ardennais, même si la température est loin d'être estivale. C'est finalement Olivier Panis qui a placé la Peugeot 908 HDi FAP Team ORECA-Matmut en haut de la feuille des temps, en 2.16.198 mn. Nicolas Lapierre a donné le ton dès le coup d'envoi avec la n°4 déjà aux avant-postes. On retrouve ensuite deux autres 908, avec la n°1 de Gené/Wurz/Davidson (à 475 millièmes) devant la n°3 de Pagenaud/Lamy/Bourdais (à 1.152s). Les deux Lola Coupé Rebellion Racing sont 4ème et 6ème avec Prost et Boullion, les deux protos de l'équipe suisse étant à moins de deux secondes de la Peugeot de tête. Entre les deux Lola, se classe la Ginetta-Zytek Quifel ASM Team pilotée par Olivier Pla, le Toulousain ayant une nouvelle fois fait parler la poudre. La troisième Peugeot 908 HDi FAP officielle de Montagny/Sarrazin/Minassian est légèrement en retrait à la 7ème place. La première Audi R15 TDI échoue au 8ème rang avec Kristensen/Capello/McNish. Les deux autres R15 sont juste derrière avec Dumas/Bernhard/Rockenfeller qui précèdent Fässler/Treluyer/Lotterer. La seule Lola Aston Martin est reléguée au 11ème rang.

La catégorie LMP2 voit donc le cavalier seul de Olivier Pla, 5ème au scratch. Rappelons que la Ginetta-Zytek étrenne ce week-end un nouveau kit aéro. Dès la première séance, le Toulousain a mis la barre très haute avec plus de 4 secondes d'avance sur son poursuivant, Thor-Christian Ebbesvik (Team Bruichladdich). Les deux Ginetta-Zytek ont devancé la HPD ARX-01c de Danny Watts, pourtant au milieu des LMP1 durant la première demi-heure. Au coude à coude avec Olivier Pla durant une bonne partie des soixante minutes, la Pescarolo-Judd OAK Racing n°35 de Moreau/Hein a terminé 5ème, soit deux places devant la seconde auto de Lahaye/Nicolet. Sur ses terres, Nicolas de Crem a hissé la Formula Le Mans Boutsen Energy Racing dans le top 20.

La première GT n'est pas une GT1 mais la Ferrari F430 Hankook Team Farnbacher de Simonsen/Farnbacher 21ème chrono. La Corvette C6.R LAA de Julien Jousse suit la F430 au classement, les autres GT1 étant plus loin. Second chrono pour la Porsche/ProSpeed Competition de Holzer/Westbrook en GT2, devant la Ferrari/AF Corse de Bruni/Melo et l'Aston Martin Vantage/JMW Motorsport de Turner/Bell.

Seconde séance à suivre de 16h25 à 17h25...

Laurent Mercier

 

_____________________________________________________________________________________________

 

 

 

SPA, LIBRES 2 : LE TEAM PEUGEOT TOTAL PREND LES COMMANDES...
2010-05-07 1800
by LM

 

 

 


Après Olivier Panis ce matin, c'est Simon Pagenaud qui a été le plus rapide de la seconde d'essais libres en 1.59.826 mn. Le Montmorillonnais du Team Peugeot Total a d'ailleurs été le seul à tourner sous la barre des 2.00 mn au tour. Les deux autres 908 HDi FAP officielles ne sont pas en reste avec le second chrono pour la n°2 de Davidson (à 1.5s), devant la n°3 de Montagny. La première Audi pointe aux portes du top 3, avec la R15 TDI de Treluyer/Lotterer/Fässler. La quatrième Peugeot rentre dans le quinté de tête, avec celle du Team ORECA Matmut. Suivent ensuite les deux autres Audi R15 TDI, la n°9 précédant la n°7. Très en verve ce matin, les deux Lola Coupe Rebellion Racing sont 8ème et 9ème.

En LMP2, la Lola-Coupe HPD RML a repris du poil de la bête avec le meilleur temps de la catégorie, devant la Ginetta-Zytek Quifel ASM Team de Olivier Pla. La Pescarolo-Judd OAK Racing n°35 de Moreau/Hein pointe dans le top 3, avec la HPD Strakka Racing en embuscade.

Les GT1 ont repris les commandes en GT, avec l'Aston Martin DBR9 Young Driver AMR de Enge/Mücke/Nygaard qui a dominé la séance. Les trois concurrents du Championnat du Monde GT1 sont d'ailleurs avec juste la Ford GT Matech Compétition seconde et la Ford GT Marc VDS Racing Team troisième.

Aston Martin a également pris les rennes du GT2 avec la Vantage JMW Motorsport de Turner/Bell. On a d'ailleurs trois GT2 différentes dans le tiercé de tête, avec la Porsche/Felbermayr des champions en titre Lieb/Lietz et la Ferrari F430 AF Corse n°94 de Russo/Perez Companc.

Notons que deux drapeaux rouges ont été sortis, dont le dernier dans les ultimes minutes suite à une sortie de piste d'une Formula Le Mans. Dernière séance d'essais libres demain de 9h45 à 10h45...

Laurent Mercier

_____________________________________________________________________________________________

SPA, LIBRES 3 : LE TEAM PEUGEOT TOTAL GARDE LE CAP...
2010-05-08 1100
by LM


Le Team Peugeot Total a gardé le cap lors de la dernière séance d'essais libres des 1000 km de Spa avec Stéphane Sarrazin qui a été le seul à passer sous les deux minutes, en 1.59.428 mn. La 908 HDi FAP n°2 a devancé la voiture sœur de Sébastien Bourdais, le Manceau échouant à 614 millièmes. La première Audi R15 est reléguée au troisième rang, avec la n°7 de Tom Kristensen repoussée à 1.145s. Le top 5 est complété par la 908 du Team ORECA-Matmut de Nicolas Lapierre (à 1.530s) et l'Audi R15 de Timo Bernhard (à 2.600s). La première LMP1 « essence » s'est classée 7ème avec la Lola Rebellion Racing de Boullion/Belicchi, encadrée par la Peugeot 908 n°1 de Wurz et l'Audi R15 n°9 de Treluyer. Nicolas Prost a placé la seconde Lola Rebellion au 9ème rang, devant la première LMP2. Notons que Nicolas Minassian ne roulera pas en course, compte tenu d'un léger problème à une côte. Le Français ressent une douleur suite au stage de Clairefontaine. Pas de fracture et donc pas d'inquiétude pour les 24 Heures du Mans.

La HPD ARX-01c Strakka Racing a de nouveau dominé la catégorie LMP2 avec un Danny Watts toujours en pointe. (10ème). Le Britannique a fait mieux que la Lola Aston Martin Signature, 11ème. HPD a d'ailleurs trusté les deux premières places avec la Lola RML de Tommy Erdos. Suivent la Ginetta Bruichladdich de Thor-Christian Ebbesvik et la Pescarolo-Judd OAK Racing de Guillaume Moreau. Neuvième chrono pour la Ginetta-Zytek Quifel ASM Team. Du côté des Formula Le Mans, la n°48 du Hope Pole Vision de Vincent Capillaire a fait mieux que celle du Boutsen Energy Racing.

La catégorie GT1 a vu la domination des deux Ford GT de Thomas Mutsch (Matech Competition) et de Bas Leinders (Marc VDS Racing Team). Andrew Kirkaldy a placé la Ferrari F430 CRS Racing juste derrière les deux GT américaines, et devant l'Aston Martin Young Driver AMR et la Corvette C6.R Luc Alphand Aventures. Seule la Porsche/Felbermayr de Marc Lieb a tourné dans la même seconde que la Ferrari/CRS Racing.

 


Qualification à suivre à 13h50 (GT1/GT2) et 14h20 (LMP1/LMP2)...

 

_____________________________________________________________________________________________

 

SPA, QUALIFS : LA POLE POUR LA PEUGEOT 908 DE BOURDAIS !
2010-05-08 1500
by LM


Le début de séance a été marqué par un contact à La Source entre l'Audi R15 de Tom Kristensen et la HPD de Danny Watts. L'Audi a pu reprendre la piste dans la foulée alors que le Britannique ait resté un moment bloqué sur la piste. Les trois Audi de Bernhard, Lotterer et Kristensen se sont de suite placées en haut de la feuille des temps mais Sébastien Bourdais (Peugeot 908 HDi FAP n°3) a mis tout le monde d'accord en 1.57.884 mn. Dès son premier tour lancé, Stéphane Sarrazin s'est intercalé entre les deux Audi n°9 et n°8. Timo Bernhard échoue à 635 millièmes de la pole. Rien ne changera dans le tiercé de tête jusqu'au drapeau à damiers. Nicolas Lapierre partira pour sa part de la seconde ligne avec derrière lui les deux Audi R15 de Lotterer et Kristensen. Alex Wurz est le dernier des « diesels », la Peugeot 908 HDi FAP n°1 étant repoussée à plus de deux secondes. La Lola Aston Martin Signature se classe 8ème, et pour la première fois du week-end devant les deux Lola-Rebellion, 9ème et 11ème.

 

 

 

 

 


Malgré son léger accrochage, Danny Watts n'a pas raté sa qualification avec le meilleur chrono de la catégorie LMP2. Le Britannique a une nouvelle fois atomisé la concurrence avec plus de 2.5s d'avance sur son poursuivant immédiat, Tommy Erdos (Lola-HPD/RML). Matthieu Lahaye rentre dans le top 3 avec la Pescarolo-Judd OAK Racing n°24. Moins de chance pour la n°35 de Guillaume Moreau, qui en proie à des problèmes de freins a dû se contenter du 7ème temps, derrière la Ginetta-Zytek Quifel ASM Team de Olivier Pla (4ème) et les deux Lola/Racing Box de Francioni et G.Piccini. Du côté des Formula Le Mans, Nico Verdonck (Hope Pole Vision) a devancé Nicolas de Crem (Boutsen Energy Racing).

 

 


En GT, la séance qualificative aura été interrompue par un drapeau rouge à six minutes de la fin. Rahel Frey a mis la Ford GT dans une mauvaise posture, la Ford GT Matech Competition terminant sa course les roues avant gauche sur la pile de pneus. Avant la sortie de piste, Bas Leinders était en tête du GT1 sur la Ford GT Marc VDS Racing Team. Les concurrents ont pu repartir pour cinq minutes. A domicile, Bas Leinders décroche la pole en 2.17.316 mn. La première ligne sera d'ailleurs 100% Ford GT, avec le second temps pour Thomas Mutsch (Matech Competition), l'Allemand étant repoussé à 1.414s. La seconde ligne sera partagée par la Corvette C6.R Luc Alphand Aventures de Julien Jousse et l'Aston Martin DBR9 Young Driver AMR de Christoffer Nygaard. Les autres GT1 sont bien plus loin au classement avec Carlo van Dam (Saleen/Full Speed) à 3.7s, Rahel Frey à 4.1s et Patrice Goueslard (Saleen/Larbre) à 4.6s.

Huit GT2 se tiennent en une seconde ! Le duel Porsche/Ferrari se poursuit et Jaime Melo (F430/AF Corse) a devancé Marc Lieb (Porsche/Felbermayr) de seulement 80 millièmes. Trois autres F430 sont en embuscade avec Kirkaldy (CRS Racing), Russo (AF Corse) et Kaffer (CRS Racing). Suivent Patrick Long (Porsche/Felbermayr Proton) et la BMW M3 Team Schnitzer de Dirk Werner.

.Départ de la course demain à 11h30... sur Eurosport 

Laurent Mercier

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

 

SPA : NOUVEAU DOUBLÉ LES PEUGEOT 908 !
2010-05-09 1800
by Antho

 

 

 


En tête à partir de la quatrième heure, la Peugeot n°3 de Pagenaud/Lamy/Bourdais n'a pas tremblé malgré une fin de course perturbée par une pluie intermittente. Pagenaud réédite ainsi sa performance 2009, tandis que Bourdais s'impose pour la première fois avec la 908. La firme au Lion réalise même le doublé, le quatrième consécutif, grâce à la 908 HDi Fap n°2 de Montagny/Sarrazin. A son volant, Stéphane Sarrazin a cravaché dans les dernières minutes pour prendre l'avantage sur l'Audi n°7 dans l'antépénultième boucle. La firme d'Ingolstadt devra donc se contenter de la troisième place, complétée par la cinquième position de la R15 n°9 de Bernhard/Dumas/Rockenfeller. En LMP2, la Ginetta-Zytek du Quifel-ASM Team renoue avec la victoire. Pla/Amaral ont dominé la Lola/HPD de RML de plus d'une minute, tandis que OAK réalise un joli tir groupé : la Pescarolo n°35 de Moreau/Hein monte pour la seconde fois de suite sur le podium, terminant juste devant la n°24 de Lahaye/Nicolet. En GT2, Felbermayr-Proton double la mise avec Lieb/Lietz. AF Corse complète le tiercé avec deux de ses trois Ferrari, qui ont précédé de justesse la meilleur BMW. Enfin, Ford réalise pas moins que le triplé en GT1 !

 

Le film de la course


C'est à 14h10, soit 2h37 sur l'horloge des 6 heures, que le restart est donné après cette coupure électrique assez incroyable : une panne de réseau avait affecté l'ensemble de la région et contraint les organisateurs à stopper l'épreuve. Ayant ravitaillé juste avant le drapeau rouge, l'Audi n°7 se trouve en tête, cinq secondes devant la Peugeot n°3. Bourdais chasse Capello, alors que le reste de la meute est relégué à au moins un tour. En LMP2, RML a pris l'avantage sur Quifel-ASM, tandis que OAK Racing suit avec ses deux autos. Derrière la meilleure GT1, la Ford/Marc VDS, se trouve la Porsche du Team Felbermayr-Proton, qui précède les trois Ferrari/AF Corse !

Au début de la quatrième heure, le duel entre Capello et Bourdais s'intensifie. Si l'Audi semble plus à l'aise dans les lignes droites (logique compte tenu de sa configuration aéro), la Peugeot est plus rapide dans le deuxième secteur. Après s'être montré dans les rétros de Capello, Bourdais passe à la Source, mais l'Italien lui rend la pareille aux Combes... avant de ravitailler. Il change de pneus, au contraire du Français qui conserve ses gommes et repart en tête et creuse rapidement l'écart. Un écart qui va être porté à la minute à la fin du relais ! Dernière voiture dans le tour du leader, la Peugeot n°1 occupe la troisième place, devant la 908 Hdip FAP n°2 et l'Audi n°9, qui a perdu un tour et demi à cause du drapeau rouge.

Alors que l'Aston Martin Vantage de JMW rentre au ralenti à son box (après une sortie consécutive à un problème d'accélérateur), le Strakka Racing semble en mesure de revenir au contact des hommes de tête en LMP2. Mais Leventis part à la faute à Fagnes. L'auto, qui avait déjà été touché au warm up, abandonnera dans la foulée. Quifel-ASM, jusque là deuxième, récupère les commandes au détriment de RML. Toujours dans cette catégorie, KSM, jusque là pointé dans le quinté, s'immobilise en bord de piste.

La fin du deuxième tiers de course et le début de la cinquième heure vont être difficile pour les LMP1 à moteur Essence. La Lola/Rebellion n°12 abandonne suite à un problème de transmission. La voiture sœur, la n°13, est pour sa part en proie à des ennuis électriques qui la font rétrograder de la sixième à la dixième place. Quant à la Lola-Aston Martin du team Signature, elle doit passer par le box pour un souci de boîte. Cette même voiture perdra ensuite plus de tours après un passage par le bac à graviers dans le virage de Bruxelles.

En tête, la hiérarchie n'évolue guère. La Peugeot n°3 est solidement accrochée à sa première place, suivie de l'Audi n°7 et de la Peugeot n°1. La 908 n°2 et la R15 n°9 ne peuvent quant à elle pas viser plus au haut que leurs quatrième et cinquième places. C'est en tout cas ce que l'on pense à ce moment de l'épreuve. Les LMP2 pointent aux portes du quinté, à commencer par la Ginetta-Zytek de Quifel-ASM. A son volant, Miguel Amaral effectue un double relais de toute beauté, portant son avant sur la Lola/RML de quelques secondes à plus d'une minute. Les Pescarolo/OAK sont toujours troisième et quatrième : la n°24 a été victime d'une crevaison et laisse le podium virtuel à la n°35, qui a frôlé la panne sèche.

A l'approche de la dernière heure, Christopher Nygaard sort violemment à Blanchimont détruisant l'Aston Martin du Young Driver Racing. La course est neutralisée près d'une demi-heure alors que la pluie refait son apparition. Simon Pagenaud, l'homme de tête, observe son dernier pit-stop. Il reste en slicks, tandis que Tom Kristensen, après avoir frôlé la correctionnelle, chausse des retaillés. Dans le même temps, Marc Gené tire tout droit à Bruxelles, si bien que Stéphane Sarrazin grimpe sur la troisième marche du podium !

A vingt minutes du terme, le suspens reste présent, Simon Pagenaud effectuant un petit passage dans l'herbe. Mais la pluie cesse et le Montmorillonnais ne sera plus inquiété pas l'Audi n°7 de Kristensen. Au contraire, c'est le Danois qui va voir revenir comme une fusée Stéphane Sarrazin. Le Gardois attaque et reprend jusqu'à sept secondes par tour pour reprendre une cinquantaine de secondes. Il aura gain de cause à quatre minutes du terme, offrant le doublé à Peugeot. On rappellera que cette 908 avait perdu plus d'un tour et demi après avoir été percutée par un autre concurrent avant le drapeau rouge. Accrochage qui avait nécessité le remplacement des crash box avant et arrière et du capot ! La Peugeot n°1 de Gené/Wurz/Davidson et l'Audi n°9 de Dumas/Bernhard/Rockenfeller complètent le quinté.

Aucun changement à signaler en LMP2, où Quifel-ASM l'emporte devant RML et les deux voitures du OAK Racing. Racing Box se classe à une honorable cinquième place. Du côté du GT, la deuxième moitié de course aura été relativement calme, en tout cas pour les voitures de tête. Aux commandes avec un tour d'avance, la Porsche n°77 du Team Felbermayr-Proton n'a pas tremblé, Lieb/Lietz décrochant un second succès consécutif. C'est finalement la Ferrari n°96 d'AF Corse qui se classe deuxième, Melo ayant eu gain de cause face à la n°95 de Fisichella. L'Italien était passé... avant de se faire repasser. Longtemps deuxième, la BMW de Muller/Priaulx/Farfus termine au pied du podium, très proche des deux Ferrari, et devant la Porsche/IMSA

On attendait beaucoup de la première véritable apparition des GT1 en Le Mans Series, la Saleen/Larbre étant seule au Castellet. Et bien force est de constater que l'impression laissée par ces voitures est plutôt décevante. La meilleure GT1, la Ford/Marc VDS, termine derrière la GT2 victorieuse. Et les autres sont encore plus loin. Deuxième et troisième en catégorie, les Ford/Matech pointent respectivement derrière cinq et neuf GT2 : On retiendra tout de même ce triplé des Ford, la GT des féminines Frey/Alleman (accompagnées par Zimmer) ayant dépassé la Saleen/Larbre dans les derniers tours.

En Formula Le Mans, Hope Pole Vision l'emporte grâce à Kaufmann/MoroZacchia. Le trio se classe d'ailleurs derrière cinq LMP2. Deuxième de catégorie, la FLM n°45 du Boutsen Energy Racing est reléguée à un tour, tandis que celle de JMB Racing, troisième, concède cinq boucles.

Anthony Megevand

 

    

 

    

 

    

 

    

Cliquez-moi Clin d'oeil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1000 km de Spa : le bilan des « LM » P1

 

1000 km de Spa : le bilan des « LM » P2

 

1000 km de Spa : le bilan des « LM » GT1

 

source : endurance-series.com

 

 

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site