le Mans Series - Portimao

 

 


 

PORTIMAO : SEULEMENT 32 VOITURES EN PISTE…

 

 

2010-06-29 2100

by Antho

 

 

Le grand écart… A Spa, pour la deuxième manche des Le Mans Series, la liste des engagés avait atteint le joli nombre de 52. Et bien à Portimao, pour le troisième rendez-vous de la saison, il faudra se contenter de 32 autos. Un grand écart pour un plateau qui s’est sérieusement réduit. Plus que jamais auparavant… Les grands constructeurs ont fini de préparer Le Mans depuis longtemps, et les petits privés comptent leurs deniers. Rien de surprenant à vrai dire pour un meeting qui se déroulera sur seulement deux journées, avec les qualifs et la course le samedi. Et le tout avec simplement le Ford Transit Trophy en course de support.

 

Cliquez-moi

 

 

Comme prévu, le LMP1 est réduit à peau de chagrin avec les absences annoncées de Audi et Peugeot, mais aussi de Beechdean-Mansell. Il faudra donc se contenter de quatre concurrents. La Peugeot du Team ORECA-Matmut, confiée à Panis/Lapierre, affrontera trois protos à moteur Essence : les deux Lola-Rebellion, en quête de revanche après des 24 Heures du Mans difficiles, et la Lola-Aston Martin de Signature, avec Ragues/Mailleux au volant.

 

Le plateau LMP1 étant maigre, les LMP2 auront peut être leur carte à jouer sur un circuit relativement sinueux. Mais dans cette catégorie aussi on note plusieurs forfaits : Race Performance tout d’abord, puis Racing Box, dont aucune Lola ne sera au départ. Pas plus que Pegasus ou Wr… Il faudra se « contenter » des principaux protagonistes, à savoir la HPD du Strakka Racing, tout juste vainqueur des 24 Heures du Mans, les Pescarolo du OAK Racing, ou encore la Ginetta-Zytek du Quifel-ASM Team, victorieuse l’an dernier. RML, où Ben Collins accompagnera la paire Erdos/Newton, KSM et Team Bruichladdich, avec le retour de Thor-Christian Ebbesvik, sont aussi annoncés.

 

Pointées du doigt par certains, les Formula Le Mans font pourtant du bien à cette grille, avec pas moins de sept voitures annoncées : deux pour Dams, dont une pour Jody Firth et Warren Hughes, les anciens de Embassy, une pour Boutsen Energer, une pour JMB, deux pour Hope Polevision, avec Olivier Lombart qui remplace Wolfgang Kaufmann, et une pour Applewood Seven, avec Mathias Beche qui épaulera Damien Toulemonde.

 

Le GT1 fait toujours aussi pale figure avec deux petites autos. La Saleen de Larbre Compétition affrontera une autre S7-R, celle du Atlas FX-Team.

 

Enfin, point de BMW en GT2. Porsche et Ferrari représentent le gros de la catégorie, avec les fidèles IMSA Performance, Felbermayr-Proton (avec Henzler aux côtés de Ried/Ragginger) et ProSpeed pour la firme allemande. Du côté du constructeur italien, on misera toujours sur Hankook-Farnbacher, CRS Racing et AF Corse. Un duel Porsche/Ferrari arbitré par Spyker et l’Aston Martin du JMW Motorsport.

 

Il n’y a pas si longtemps, l’ALMS avait été sérieusement critiqué pour son maigre plateau. Aujourd’hui, il y aura plus de voitures à Salt Lake City qu’à Portimao. Il convient peut être d’en tirer les enseignements qui s’imposent…

 

Anthony Megevand

 

 

source:  endurance-info

 

 

 

 

 



PORTIMAO, LIBRES 1   

LA PEUGEOT/ORECA DEVANT LES DEUX REBELLION..

2010-07-16 1400

by Antho-

 

 

Pour ses premiers tours à Portimao, la Peugeot du Team ORECA-Matmut a dominé les premiers essais libres. Essais qui ont été marqués par quelques tête-à-queue des Formula Le Mans, dont celle de Firth-Hughes qui a laissé quelques débuts en piste. En LMP2, OAK a signé le meilleur temps, tandis que Ferrari s’est adjugé la première position en GT2.

 

Si la HPD du Strakka Racing a occupé un temps le premier rang du classement général, la Peugeot du Team ORECA-Matmut s’est emparé des commandes après une vingtaine de minutes pour ne plus les lâcher. Stéphane Sarrazin, qui découvrait le tracé, a été le premier à se mettre en action. Mais c’est Olivier Panis qui a réalisé la meilleure performance, dans son dernier tour. La 908 HDi FAP devance les deux Lola-Rebellion, qui roulaient avec les nouvelles brides. La n°12 a mis quelques minutes à prendre la piste, mais elle précède au final la n°13. A un peu plus d’une seconde et demie du chrono de référence, les deux Lola sont séparées de 124 millièmes.

 

La Lola-Aston Martin du Team Signature-Plus (qui utilisait aussi les nouvelles brides, plus grandes d'environ 4%) s’est immobilisée après une dizaine de minutes, suite à un problème électrique. Elle doit donc se contenter de la septième place, derrière les trois meilleures LMP2. En LMP2, c’est d’ailleurs une mini surprise puisque OAK a été le plus rapide, avec Guillaume Moreau et la Pescarolo n°35 qui devance la HPD/Strakka de 164 millièmes. Une HPD que l’on attendait plus « dominatrice ». Le moteur Honda s’exprime toujours aussi bien, avec la troisième position de la Lola/RML. OAK confirme ses bonnes dispositions avec le 4e chrono de la n°24, à tout de même deux secondes. Déception du côté des Ginetta Zytek : Bruichlladish est 5e, tandis que Quifel-ASM a très peu roulé suite à un problème de boite de vitesses.

 

En FLM, HopePolevision s’est illustré avec la n°48 de Nico Verdonck qui a dominé la Formula Le Mans d’Applewood de seulement un millième ! Boutsen Energy complète le tiercé devant les deux montures de Dams.

 

Alors que la GT1 la plus rapide, la Saleen/Larbre, se classe derrière six GT2, c’est la Ferrari de Vilander/Alesi/Fisichella qui mène dans cette catégorie. Les trois hommes précèdent les deux Porsche du Team Felbermayr-Proton, la n°88 pointant pour une fois devant sa jumelle. AF Corse place sa seconde Ferrari à la quatrième position, devant la Porsche/IMSA et l’Aston Martin Vantage du JMW Motorsport. Si l’on ajoute la Porsche/ProSpeed, sept GT2 se tiennent en moins de neuf dixièmes ! Voilà qui promet…

 

Anthony Megevand

 

Cliquez-moi

 


 

PORTIMAO, LIBRES 2

 REBELLION SE RAPPROCHE D’ORECA.

2010-07-16 1800

by Antho

 

 

Comme lors de la première séance, la Peugeot du Team ORECA-Matmut a été la plus rapide lors de la seconde session du jour. Une session intéressante puisqu’elle se déroulait à la même heure que le départ samedi. En LMP2, Strakka reprend les devants, tout comme Porsche en GT2. Aucun incident n'est venu perturber les festivités. 

 

Olivier Panis semble à son aise sur le circuit de Portimao, théâtre de la troisième manche des Le Mans Series. Déjà auteur du meilleur temps en fin de matinée, le Grenoblois a remis le couvert, améliorant de trois dixièmes sa propre performance au volant de la 908 HDi FAP n°4. Mais la concurrence se rapproche : Rebellion est en effet parvenu à passer sous la barre des 1min34, grâce à la n°12 de Jani/Prost. L’écart avec la Lionne s’est ainsi réduit à moins d’une seconde. Après ses problèmes électriques, la Lola-Aston Martin de Signature a pu enchaîner les tours, mais elle concède tout de même trois secondes. Quand à la seconde Lola/Rebellion, elle n’a que peu roulé (coupure moteur).

 

En LMP2, Strakka a repris les commandes avec la HPD de Kane/Leventis/Watts. Les trois hommes précèdent de seulement 37 millièmes la Lola/RML, elle aussi motorisée par Honda. Comme lors de la séance n°1, OAK est dans le coup, avec les troisième et cinquième rangs pour les Pescarolo n°35 et n°24. Enfin, ASM a réglé ses ennuis de boîte et Olivier Pla s’est hissé en quatrième position, à quatre dixièmes. Le Top 5 se tient en moins de huit dixièmes, avec quatre marques différentes aux quatre premières places !

 

Du côté des FLM, Hope Polevision bisse, avec la n°48 de Pillon/Verdonck/Capillaire. Le team suisse n’est plus suivi par Applewood, troisième, mais par Dams, deuxième à un peu plus de trois dixièmes.

 

Si Ferrari avait dominé les débats lors de la première séance, Porsche a inversé la vapeur. La firme allemande monopolise le tiercé de tête, via ProSpeed, qui devance d’un millième la n°88 de Felbermayr-Proton. IMSA est troisième, à douze centièmes. Chez Ferrari, c’est CRS Racing qui a été le plus rapide, Kirkaldy/Mullen ayant précédé AF Corse et le trio Vilander/Alesi/Fisichella. JMW est sixième avec son Aston Martin Vantage, mais à seulement 452 millièmes. Preuve que le GT2 est particulièrement disputé. Ils sont d’ailleurs huit en moins d’une seconde, avec la seconde F430 d’AF Corse et la Spyker. Ce Top 8 a été plus rapide que la première GT1, la Saleen/Larbre…

 

Anthony Megevand

 

Cliquez-moi

 


 

PORTIMAO, QUALIFS : LAPIERRE ET ORECA EN POLE !

2010-07-17 1200

by Antho

 

 

La monture est différente, mais le poleman est le même. Comme douze mois auparavant, Nicolas Lapierre a offert la pole au Team ORECA-Matmut. Mais cette fois, c’est la Peugeot 908 HDi FAP qui s’élancera depuis la position pointe, et non plus l’ORECA 01. La lionne a devancé de moins de trois dixièmes la Lola/Rebellion n°12 et la Lola-Aston Martin du Team Signature-Plus. Pas de surprise en LMP2, avec la HPD/Strakka. Quant au GT2, Ferrari réalise le triplé ! .

 

Cliquez-moi

 

C’est dans les toutes premières minutes que Nicolas Lapierre est allé décroché sa quatrième pole en douze mois. Seul Spa lui a échappé… Au volant de la 908 HDi FAP, Nico’ s’est élancé parmi les premiers, signant deux tours rapides avant de rentrer au stand. Il ne sera pas battu, mais le Team ORECA-Matmut a dû avoir plus de sueurs froides que prévu. La concurrence s’est en effet sérieusement rapprochée. D’abord Franck Mailleux, qui au prix d’une belle attaque avec la Lola-Aston Martin du Team Signature se rapprochait à 292 millièmes. Un peu après, Neel Jani s’intercalait entre les deux hommes pour placer la Lola/Rebellion n°12 à seulement 256 millièmes de la pole. Voilà qui nous promet un début de course intéressant, avec la seconde B10/60 en embuscade.

 

Du côté du LMP2, Strakka a signé la pole. Ce n’est pas une surprise mais la domination de la HPD lors des essais n’avait pas été aussi tranchante que lors des manches précédentes. C’est bien Danny Watts qui signe la pole et la vitesse de pointe de la HPD l’y a surement aidé : près de 20km/h de différence avec la Ginetta-Zytek du Quifel-ASM Team, auteur du deuxième chrono avec Olivier Pla au volant. RML se classe troisième, à tout de même plus d’une seconde de la pole. Performants en essais, les Pescarolo du OAK Racing doivent se contenter des quatrième et cinquième rangs. Malgré un changement de moteur hier, la n°24 devance la n°35.

 

En Formula Le Mans, Applewood prive HopePolevision de la pole. Matthias Beche devance en effet les deux voitures de l’équipe suisse, dont la n°48 de Pillon/Verdonck/Capillaire de seulement treize centièmes. Boutsen Energy complète le quarté, devant les deux montures de DAMS. Il est à noter que six des sept FLM devance la Courage du Pegasus Racing.

 

Ferrari n’a pas fait dans la demi-mesure en GT2, avec un triplé. Première en piste, la Spyker avait signé le premier chrono de référence, mais les F430 n’ont pas tardé à prendre les commandes. AF Corse a clairement été au dessus du lot, Gimmi Bruni devançant finalement Toni Vilander de 202 millièmes. Le reste de la meute est décrochée puisque la Ferrari/CRS de Krikaldy/Mullen concède six bons dixièmes. Cette Berlinetta emmène un groupe de huit GT2 regroupées en moins d’une seconde. La bagarre promet donc d’être chaude, avec trois Porsche, les deux de Felbermayr-Proton encadrant celle d’IMSA, la troisième Ferrari AF Corse et l’Aston Martin du JMW Motorsport. Et comme ProSpeed et Hankook, certes légèrement en retrait, ne sont pas à sous-estimer, voilà qui devrait nous donner un beau spectacle.

 

Anthony Megevand

 

Cliquez-moi

 


 


 

PORTIMAO : ORECA S'IMPOSE AVEC MAÎTRISE !

2010-07-18 07:00:00

by LM

 

 

Essais libres, qualifications et course : le Team ORECA-Matmut a réalisé le week-end parfait à Portimao. Pilotée par Olivier Panis, Nicolas Lapierre et Stéphane Sarrazin, la Peugeot 908 HDi FAP s'est en effet imposée sans contestation possible, la Lionne devançant de cinq tours le reste de la meute. Après une course mouvementée, RML l'emporte en LMP2, tandis que DAMS décroche la victoire en FLM. Enfin, c'est du côté du GT2 qu'il a fallu se tourner pour voir du spectacle : Ferrari réalise le doublé avec AF Corse. Larbre Compétition gagne en GT1.

 

Cliquez-moi

 

Si la Lola/Rebellion de Jani/Prost et la Lola-Aston Martin du Team Signature s'étaient montrées menaçantes lors des qualifications, la Peugeot du Team ORECA-Matmut a finalement été guère inquiétée. En début de course, Olivier Panis a progressivement creusé l'écart, avant de voir ses adversaires retardés les uns après les autres. Les deux Lola/Rebellion avaient déjà débuté une course à handicap, s'élançant en fond de grille, après que les concurrents ne soient partis en départ « type Le Mans » et deux tours de reconnaissance. Durant les premiers tours, les deux Lola/Rebellion n'ont cessé de remonter les concurrents un à un, si bien que Andrea Bellichi pointait rapidement dans le top ten, avec un Neel Jani quelques places derrière. Logiquement, Gimmi Bruni menait la danse en GT2 dès le départ, alors que Henzler (Porsche/Felbermayr) et Kirkaldy (F430/CRS Racing) s'expliquaient pour la troisième position. Pas de chance pour la FLM09 Hope Pole Visison n°47 qui devait s'arrêter en bord de piste. Après cinq tours, Olivier Panis continuait de creuser l'écart sur la Lola/Signature de Pierre Ragues avec 5'' d'écart. Même constat en P2 avec 4'' entre Watts (HPD/Strakka) et Pla (Ginetta/Quifel ASM). Les deux Pescarolo-Judd OAK Racing étaient alors en embuscade, Moreau et Lahaye n'étant séparés que par 9 dixièmes.

 

Cliquez-moi

 

Il n'aura fallu que dix tours pour que les deux Lola/Rebellion ne reviennent dans le top 6, avec un Jani très pressant qur Bellichi. Le Suisse parvenait à passer, Bellichi perdant six secondes en un tour, suite à un contact avec la Ferrari/AF Corse leader du GT2. Alors troisième de la catégorie GT2, Andrew Kirkaldy devait repasser par les stands suite à une crevaison , la F430 CRS Racing allant même jusqu'à perdre l'enveloppe du pneu dans le dernier virage. La Porsche/IMSA récupérait alors la 3ème place. En tête de la course, Panis continuait d'accroitre son avance pour voir celle-ci portée à 10'' sur la Lola-Aston Martin/Signature de Ragues. La première P2 était logiquement troisième avec la HPD/Strakka Racing de Watts à seulement 41'', Jani étant à 47'' et Pla à 55''. Les deux Ferrari/AF Corse continuaient leur chemin en tête du GT2 avec Bruni devant Vilander, à 4''. Westbrook (Porsche/ProSpeed) était alors 3ème, devant Pilet, Henzler et Lietz. Au 24ème tour, la Lola/Rebellion de Jani passait la HPD/Strakka et s'emparait de la 3ème position.

 

Cliquez-moi

 

C'est ensuite la Porsche/IMSA qui était retardée par un arrêt imprévu de 5 minutes suite à un problème au niveau du câble d'accélérateur. C'est en fait la molette de ralenti qui s'est déserrée et qui est allée se loger vers le câble d'accélérateur. Celui-ci s'est alors coincé et il a fallu plusieurs minutes pour réparer avec quatre tours perdus dans l'affaire. Andrea Bellichi ouvrait le bal des ravitaillements à dix minutes du cap de l'heure de course, avec semble-t-il un problème à l'arrière. La seconde Lola du team suisse effectuait son arrêt dans le tour suivant, tout comme la Lola Aston Martin/Signature. Arrêt en bord de piste de la FLM09 Appelwood Seven, alors 2ème en FLM. A l'heure de course, ORECA dominait logiquement les débats avec une minute d'avance sur la n°008 et 1'22 sur la n°12. La lutte continuait en P2 avec un Watts qui repartait en piste tout juste devant Olivier Pla. Pas de changement en GT2 avec Bruni devant Vilander et Holzer. Panis voyait grandir son avance après que la Lola/Signature soit repassée par la voie des stands pour un stop&go de 30'' pour vitesse excessive dans la pitlane. Ragues peinait à repartir, si bien que l'avance de la Peugeot/ORECA était portée à un tour sur la Lola/Rebllion n°12. Si les Ferrari/AF Corse faisaient cavalier seul en GT2, elles n'étaient plus sous la pression de la Porsche/ProSpeed, celle-ci étant arrêtée en bord de piste. L'Aston Martin Vantage GT2 JMW Motorsport de Turner récupérait alors la place de troisième. Après 1h30 de course, La Vantage se retrouvait même seconde en GT2.

 

Cliquez-moi

 

Après 70 boucles, Stéphane Sarrazin paraît en piste au volant de la Peugeot 908 HDi FAP Team ORECA, solide leader. Olivier Pla laisait pour sa part son volant à Miguel Amaral, qui peu de temps après son entrée en piste, partait à la faute. Le Portugais parvenait à ramener la Ginetta-Zytek à son box, bien amochée. Au 85ème tour, Jean-Christophe Boullion prenait le meilleur sur Pierre Ragues et s'installait en 3ème position. A mi-course, la 908 possédait deux tours d'avance sur la Lola n°12, alors que la n°13 était quasiment à quatre tours. En LMP2, la HPD/Strakka poursuivait sa marche en avant devant la Pescarolo-Judd OAK Racing n°24 et la Lola/RML. Malchance en revanche pour la seconde Pescarolo/OAK Racing de Moreau/Hein qui devait abandonner sur un problème de boîte de vitesses. Cavalier seul des deux Formula Le Mans DAMS en FLM avec la n°44 devant la n°43 de Andrea Barlesi. En GT2, les deux Ferrari/AF Corse dominaient devant la Porsche/Felbermayr n°88 pressante. La Spyker était alors aux portes du tiercé de tête. A 2h30 de l'arrivée, Jacques Nicolet prenait les rennes du P2, après que la HPD/Strakka se soit arrêtée en bord de piste. Décidément, les favoris de la catégorie abdiquaient les uns après les autres et il ne restait guère que la Pescarolo-Judd OAK Racing n°24 et la Lola/RML n°25 parmi les têtes d'affiche. Malheureusement, la n°24 a ensuite été retardée par un problème de boîte de vitesses.

 

Cliquez-moi

 

La fin de course aura été des plus tranquilles et sans grand changement avec un Nicloas Lapierre qui n'avait plus qu'à assurer sur la voiture de tête. Le seul fait important aura été pour la Lola/Rebllion de Boullion/Bellichi, retardée assez longuement. Après 215 tours, la Peugeot 908 HDi FAP Team ORECA-Matmut est donc allée cueillir sa première victoire de l'année avec un trio Panis/Lapierre/Sarrazin aura fait une course sage. La 908 devance de cinq tours la Lola/Rebellion de Jani/Prost, la Lola Aston Martin Signature Plus terminant sur la dernière marche du podium à un tour du Rebellion Racing. La première LMP2 échoue au pied du podium avec la Lola/RML de Erdos/Newton/Collins, avec huit boucles d'avance sur la Ginetta Bruichladdich de Ojjeh/Greaves/Ebbesvik et la Courage-ORECA LC75 Pegasus Racing de Da Rocha/Schell, 22ème au scratch. Malgré ses problèmes en fin de course, OAK Racing marque quelques points pour finalement terminer au 4ème rang avec Lahaye/Nicolet. DAMS rafle le doublé en FLM avec Hughes/Firth 6ème au scratch et Barlesi/Chalandon/Cicognani 8ème. Avec une course tranquille, Bruni/Melo remporte le GT2 (7ème au scracth), devant la voiture sœur de Alesi/Fisichella/Vilander et la Porsche/Felbermayr de Lieb/Lietz. L'Aston Martin Vantage prouve qu'elle peut maintenant lutter pour les premières places avec une belle 4ème place. Un petit mot sur les GT1 avec la victoire de la Saleen Larbre Compétition avec le trio Goueslard/Gardel/Rees devant la S7-R/Full Speed de Schroyen/Van Dam/Lacko. 25 voitures ont ralliée l'arrivée, avec il est important de le noter aucune neutralisation. Tout ce beau petit monde se retrouvera maintenant le mois prochain en Hongrie sur le tourniquet de Budapest...

 

Laurent Mercier (avec Anthony Megevand)

source:  endurance-info.com

 

            >>>>>>>>TOUTES LES  PHOTOS <<<<<<<<

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (7)

1. MADELINE18Stuart 08/01/2012

When you are in a not good position and have got no money to get out from that, you will have to take the <a href="http://goodfinance-blog.com/topics/home-loans">home loans</a>. Because it will aid you unquestionably. I get auto loan every single year and feel myself OK just because of this.

2. college essay buy (site web) 21/11/2012

That's valuable to buy essay papers to save time. So think several times just before you start to write you essay.

3. term paper services uk (site web) 11/01/2013

Do you have got kind of hard term essay to write and don't realize what to do? Understand that bad mood is not your dude. You should better build a relationship with uk writing service. That can aid you to build a successful career.

4. buy original essay (site web) 18/02/2013

A lot of students hesitate just before they decide to get information how to buy research papers. People are hesitating because multiple fraud writing services! When you are willing to hire a definite company, you should check it out!

5. persuasive essay buy (site web) 22/02/2013

Owing to the qualified companies, today educatees have lucky chance to buy essay writing of the top quality.

6. custom term paper writer (site web) 25/02/2013

Simply follow to this site (marvelousessays.com) with help with essay and don’t miss a chance to buy scientific research papers.

7. this link (site web) 25/02/2013

Are you hunting for the best paper writing service where to purchase college research paper? Look here and real specialists will render you custom essay service so that to make your life easier.

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site